Annonce
ATTENTION !
L’adresse email sospigeons@skynet.be n’existe plus.

L’unique adresse valable pour m’écrire et pour faire un don par Paypal est : lapalomatriste@gmail.com
Newsletter

Contact

mail : lapalomatriste@gmail.com

skype : palomas700

contact facebook : Myriam Roelants

portable espagnol en cas d’urgence :
00 34 617 702 269

PostHeaderIcon Parce que toute vie est précieuse

capture

 

Aucun être innocent ne mérite d’être maltraité, terrorisé, capturé, gazé… signez notre pétition

http://www.mesopinions.com/petition/politique/massacre-400-pigeons-montpellier/11902

Merci pour eux.

 

 

PostHeaderIcon Suivez-nous sur Facebook

Retrouvez plein de photos du refuge, mais aussi de manifestations de soutien pour le refuge sur notre page Facebook.

Rejoignez notre groupe de soutien, des appels à l’aide sur le groupe Facebook Solidarité Lapalomatriste.

PostHeaderIcon Le Refuge Lapalomatriste en vidéo

PostHeaderIcon Babacar

Aujourd’hui Babacar a quitté ce monde. Il était très handicapé par ses arthrites de vieillesse.
Il avait vécu tout l’hiver dans la maison, et au printemps, rêvait de liberté. Menue liberté dans la petit volière, qui se réduisait aux quelques dizaines de centimètres qu’il arrivait encore à marcher sur ses petites pattes difformes… mais liberté quand même, et il en était heureux.
Cet après midi, il s’est endormi pour toujours dans mes bras, il était trop calme le matin, ne mangeait pas, lui qui avait toujours une faim de loup…je l’avais rentré chez moi…
Il n’était pas beau à voir, Babacar, personne n’a jamais daigné le parrainer… Mais il avait maman pigeon qui veillait sur lui… maman pigeon qui te considérait le plus beau pigeon du monde, mon Babacar, alors que tu n’étais plus que l’ombre d’un pigeon, difforme, presque sans plumes et sans queue parce que tu te frottais partout aux murs et aux grillages. Maman pigeon qui t’aimait Babacar, et qui a du chagrin maintenant que tu n’es plus. J’espère que tu seras heureux dans le paradis des pigeons, que tu retrouveras ta jeunesse, ta vigueur et ta force d’antan. No te digo adios, sino hasta siempre, Babacar. Te quiero.

 

Babacar pigeon handicapé

été 2012

 

babacar

été 2012

 

Babacar en hiver

hiver 2012-2013

 

PostHeaderIcon Absence

Bonjour à tous les amoureux de pigeons

 

Je n’aurai pas accès à internet ni au téléphone français jusqu’à au moins le 8 avril.

 

Pour des cas urgents, appelez-moi au 00 34 617702269

 

Merci de votre compréhension!

 

Myriam, maman pigeon et présidente de l’association

PostHeaderIcon De petits gestes qui engendrent de grandes réalisations

Connaissez-vous les gentils habitants du refuge Lapalomatriste ?

Permettez-moi de vous en présenter quelques-uns :

Babacar, vieillard handicapé par les rhumatismes

Coincoin, handicapé des pattes

Tomasin, amputé d’une aile

Patas, ancienne championne, son colombophile me l’a cédée lorsque son handicap était déjà irrémédiable

Pour eux, pour ces petits êtres fragiles qui ont eu droit à une deuxième chance dans la vie, au lieu de mourir une mort horrible dans les rues hostiles de nos villes, ou euthanasiés sans pitié, nous sommes occupés avec un projet très important :

la rénovation de 6 dépendances dont 3 pour nos pigeons handicapés des ailes et des pattes, nos borgnes, nos aveugles, et nos vieillards et la construction de volières séparées adéquates à chaque handicap.

Vous voulez nous aider à réaliser notre projet ??? Consultez notre page sur Mailforgood

Possibilités :

– DON GRATUIT : Vous pouvez nous soutenir gratuitement en cliquant sur les publicités !

http://www.mailforgood.com/associations/lapalomatriste

– MICRODON : vous pouvez donner 1 EURO pour nous aider. Beaucoup de petits font un grand !!! 😉

http://www.mailforgood.com/don/associations/lapalomatriste

Vous pouvez aussi vous inscrire sur la plateforme de Doneo.

Doneo propose aux associations différents outils de collecte. Tous ces outils ont pour point commun de générer des dons qui ne coûtent rien aux donateurs :

– Donner en cherchant : chaque recherche génère un don à l’association.
– Donner en achetant : chaque achat chez les partenaires génère un don à l’association, sans payer plus cher ses produits.
– Donner en répondant : chaque sondage rempli génère un don à l’association.
– Donner en visionnant : chaque vidéo visionnée génère un don à l’association.
– Donner en s’inscrivant : chaque inscription chez un partenaire génère un don à l’association.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui !!!

http://www.doneo.org/2_index.php?action=form_membre&id_assoc=4186

Les pigeons de Lapalomatriste et leur maman-pigeon, Myriam, vous remercient de votre généreuse collaboration 😀

PostHeaderIcon Papadoc et Pystill réunis dans le ciel

Papadoc

Papadoc, tu m’as quittée dans la nuit du 13 au 14 janvier. Cette nuit là, je t’ai veillé jusqu’à 3h30, je t’ai parlé… comme chaque soir. Ah, que nos longues conversations du soir, avant que tes grands yeux encore si vifs et curieux ne se ferment pour une bonne nuit de sommeil, vont me manquer…

Je t’ai raconté longuement comment nos chemins s’étaient croisés. Comment en 1996, tu as atterri sur le toit de la volière en Belgique, pigeon voyageur de l’année, épuisé, amaigri et sans doute déjà malade. Malade de cette tare qui a compromis toute ta vie de pigeon, victime de cette bactérie omniprésente dans ton corps de champion, toi le magnifique pigeon voyageur que tu aurais dû être..

Je t’ai soigné au mieux que j’ai pu, mais elle est revenue, cette terrible maladie, te causant des rhumatismes, des douleurs, des arthrites, des grosseurs et des déformations aux ailes et aux pattes. Lentement, mais sûrement, elle a fait de toi un pigeon handicapé, cloué d’abord au sol, puis dans ton casier, et finalement dans ton lit de malade…

Pourtant tu n’as jamais perdu ta joie et ton étonnante volonté de vivre. De 1996 à 2012, tu as rendues heureuses trois gentilles pigeonnes. Tu es devenu veuf deux fois, et tu as rencontré ta troisième épouse, la gentille Pystill, petite pigeonne parisienne sauvée par Patricia237, au printemps de 2011. Tu avais déjà 15 ans lors de tes trosièmes noces, mais elle t’a préféré à tous ces autres jeunes et beaux mâles qui paradaient devant ses yeux timides. Car elle était timide, Pystill, belle, douce et très discrète… Elle n’a jamais su voler, mais ça ne l’empêchait pas d’être heureuse. Elle est partie comme elle a vécu: discrètement, sans être malade, d’une mort subite et inexplicable. Je l’ai retrouvée sans vie un matin d’été 2012 dans votre lit nuptial…

Ce jour-là, ta vie a basculé. Pystill était ton tout, ton soutien, ta compagnie, ton dernier grand amour. Tu ne supportais pas qu’elle s’éloigne de votre “appartement” où tu étais cloué à cause de ton handicap. Tu l’appelais désespérément quand elle partait faire un tour dans la volière ou se baigner… J’ai dû te ramener chez moi, dans une cage sur le patio, car tu sombrais dans le désespoir et mangeais à peine. Et le soir je te rentrais dans ton petit panier confortable et doux pour que tes pattes amochées ne souffrent pas trop…

Au début tu pleurais encore Pystil la nuit, de ce cri rauque et douloureux du mâle abandonné… mais peu à peu ta légendaire volonté de vivre a repris le dessus. Tu as recommencé à manger comme un ogre, et à prendre plaisir à “voler” avec moi dans le jardin quand je promenais ton petit corps bien rond dans le creux de mes mains, tu agitais ce qui restait de ces ailes qui auraient dû conquérir les cieux… si la maladie ne t‘avait pas frappé. Tu as vécu pleinement ton dernier été, ton dernier automne… le soleil et le ciel bleu catalan aidant.

Vers le 11 janvier, ton appétit a diminué, tu te mettais en boule, tes beaux grands yeux devenaient ternes. J’ai compris que ta fin s’approchait, je t’ai nourri au bec, bercé, cajolé… Le soir du 13 janvier, je t’ai demandé à plusieurs reprises de faire un effort, de te battre encore, je t’ai parlé du printemps qui s’annoncerait dans deux mois, des promenades que nous ferions ensemble… mais la vie dans tes yeux s’éteignait. A chacune de mes phrases, tu les ouvrais, mais une grande fatigue t’obligeait à les refermer, et ton regard était terne, épuisé, éteint.

Alors je t’ai dit, en te caressant, que si tu voulais partir, que je te laissais franchir ce beau pont de l’Arc en Ciel. Que tu y volerais pour toujours libre de douleur, haut et fier dans le ciel, comme il convient pour un champion de ta race. Que tu allais y retrouver ta Pystill bien-aimée… Que tu allais me manquer, mais que tu pouvais y aller si tu le ressentais. Que je t’aimais, mon Papadoc, et que je ne t’oublierais jamais… que j’espérais t’avoir rendu heureux.

J’ai mis pour la dernière fois ton petit panier à ta place préférée, là où tu voyais toute l’activité de la maison. Je t’ai caressé une dernière fois. Quand je me suis levée à 5h30 pour venir te voir, tu avais rejoint les anges.

 

Papadoc et Pystill: les jours heureux

pystil11

 

La belle Pystill, partie trop jeune

pystil12

 

Papadoc sur son lit de pigeon très handicapé

dsc02210

 

Adieu, Papadoc, mon grand ami

1996-2013

Adieu ma douce Pystill

? – 2012

Que le destin vous réunisse à nouveau, où que vous soyez.

Vous resterez pour toujours dans mon cœur.

PostHeaderIcon Meilleurs voeux pour 2013!!

Nous, les pigeons de Lapalomatriste, et toute l’équipe de l’association, nous vous souhaitons une bonne année 2013, pleine de bonheur personnel et de sauvetages réussis. Notre souhait le plus cher est que 2013 soit une année de prise de conscience de la souffrance animale, l’année où la compassion et la fraternité entre les êtres humains et non humains évincent la cruauté et la barbarie. Que cet espoir nous guide, nous soutienne et nous donne la force de continuer notre combat pour les êtres sans défense.

 

Bonne année

PostHeaderIcon Nouveau site pour Noël 2012 !

Cela devait être la surprise pour la nouvelle année 2013, mais nous avons avancé la mise en ligne du nouveau site, car l’ancienne version a été victime d’un hackeur le 19 décembre 2012.

Le forum a perdu deux jours de données et nous en sommes désolés.

Nous espérons que la nouvelle version du site vous plaira !

Bonnes fêtes de fin d’année à tous !

PostHeaderIcon Le pigeon du mois d’octobre 2012 : Frankie, alias Frankenstein

Frankie, alias Frankenstein, a été heurté par une voiture. Une bonne âme l’a recueilli, mais n’avait pas les ressources financières pour l’emmener chez le vétérinaire. Frankie a vécu chez elle dans un clapier à lapin pendant un an, avant que sa sauveuse ne trouve notre refuge sur internet. Il est donc resté très handicapé, marche très difficilement et ne volera plus jamais. Malgré son handicap et son “aspect particulier”, Frankie a réussi à séduire Titi qui est elle-même handicapée. Dorénavant ils vivent l’amour fou dans le foyer sécurisé qu’ils ont trouvé à Lapalomatriste.
En donnant 1 euro – le prix d’une baguette de pain – vous nourrissez un pigeon de Lapalomatriste pendant un mois.
Ouvrez votre cœur à Frankie en le parrainant !!! Cliquez ici pour savoir comment faire !
Faire un don

Nous soutenir
Voulez-vous nous aider en donnant 1€ par mois ?
+ de 110 Teamers nous soutiennent !

image pigeons lapalomatriste sur Teaminglogo teaming

Rechercher sur le site
Partage
Suivez-nous…
Merci pour eux !